Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Notre exposition « Rouges sous haute surveillance », a été l’occasion pour de nombreux descendants de républicains espagnols de partir en quête de leur histoire. Pour bon nombre de ceux que nous avons rencontrés, ils ou elles ignoraient certains aspects de l’histoire de leurs parents ou de leurs grands parents. Nos rencontres tout au long de ces journées passées à la bourse du travail ont été fructueuses et porteuses d’avenir. Au-delà des 500 visiteurs en trois semaines, ce sont près d’une cinquantaine d’adhésions qui viennent renforcer notre association.
Samedi 28 février, nous avons réuni nos adhérents pour un bilan de notre action commémorative et pour se fixer quelques objectifs. Nous avons convenu, qu’au delà des commémorations, il s’agit de faire vivre le devoir de mémoire au quotidien.
Nos différentes initiatives (débats, hommages…) ont profondément marqué, nous allons poursuivre. Mais, une chose est sûre, la Retirada (la retraite) n’est pas dans le tempérament des républicains espagnols qui n’ont jamais baissé les bras face au fascisme (voir leur combat dans la résistance). Réduire cet exil à une retraite et à une déroute serait tout simplement faire du négationnisme. Aujourd’hui, nous, enfants et petits enfants avons le devoir de poursuivre le combat de nos parents pour la paix, la justice et la liberté, d’œuvrer pour la vérité et de pointer les responsabilités de l’Etat français, qui considérait les républicains espagnols comme des ennemis sur le territoire de la République Française. Des vérités qui dérangent certes, mais des vérités qu’il faudra bien entendre…

Eloi Martinez
Président d’ASEREF

Partager cet article

Repost 0