Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Bien que n'ayant vu qu'une cinquantaine de personnes à Montpellier  (150 ont signé la pétition sur la place de la comédie) l'AFP a publié cette dépêche relatant notre rassemblement.

"Une cinquantaine de descendants de Républicains espagnols se sont rassemblés samedi à Montpellier, sur fond de chants de la guerre d'Espagne (1936-1939), en soutien au juge espagnol Baltasar Garzon après la condamnation de celui-ci dans son pays.
Un autre rassemblement a eu lieu en même temps à Béziers dans l'Hérault.
Le juge Garzon a été condamné le 9 février par le Tribunal suprême de Madrid à 11 ans d'interdiction d'exercer pour une affaire d'écoutes illégales.
Il a demandé mercredi la nullité de cette peine qu'il juge "arbitraire".
"Madrid empêche d'exercer le seul juge mettant en cause les crimes du franquisme commis pendant la guerre d'Espagne et après, jusque dans les années 50", a déclaré à l'AFP Eloi Martinez, de l'Aseref (Association pour le souvenir de l'exil républicain espagnol en ).
"C'est inacceptable. On demande la nullité de cette sentence. Nous continuerons à monter au créneau", a-t-il ajouté samedi en fin de matinée sur la place de la Comédie à Montpellier.
Au micro, un adhérent de l'association égrène les crimes présumés du franquisme et invite les passants à venir signer la pétition de soutien (également en ligne sur aseref.blogspot.com), disponible sur une table.
"Nous avons recensé 114.000 personnes fusillées ou disparues sous le franquisme. Désormais, nous pouvons rechercher leurs corps en Espagne. Des fosses communes sont exhumées. Il y a quatre ans à Cordoue, la plus grande a été retrouvée, comptant plus de 2.500 corps", dit-il.
M. Martinez condamne l'invocation, encore aujourd'hui, de la loi d'amnistie de 1977, "qui renvoie dos à dos Républicains et Franquistes espagnols".
"C'était un contexte particulier. La sauvegarde de la était en jeu. Aujourd'hui, veut-on une véritable loi de mémoire historique en Espagne, qui reconnaisse les crimes du franquisme ? A Nuremberg, en Allemagne, les nazis ont été condamnés pour crimes contre l'humanité. Je ne vois pas pourquoi l'Espagne ne reconnaîtrait pas les crimes du franquisme. Beaucoup de travail reste à faire. Y compris dans les milieux de la justice et au pouvoir, il y a beaucoup d'héritiers du franquisme", estime-t-il.



Descendientes de republicanos españoles apoyan a Garzón en Montpellier
MONTPELLIER, Francia — Una cincuentena de descendientes de republicanos españoles se reunieron este sábado en la ciudad de Montpellier (al sur de Francia) en apoyo al juez Baltasar Garzón.
Garzón fue condenado el pasado 9 de febrero por el Tribunal Supremo a 11 años de inhabilitación de funciones, por ordenar unas escuchas en el 'caso Gürtel', la presunta trama de corrupción vinculada a políticos del PP. Garzón pidió el miércoles la nulidad de esta pena por considerarla "arbitraria".
"España impide ejercer al único juez que cuestiona los crímenes del franquismo cometidos durante la guerra de España y después, hasta los años 50", declaró a la AFP Eloi Martínez, presidente de la Aseref (asociación para la memoria del exilio republicano español en Francia). "Es inaceptable. Pedimos la nulidad de esta sentencia", agregó en la plaza de la Comedia de Montpellier, donde sonaron canciones de la Guerra Civil (1936-1939).
"Hemos contabilizado 114.000 personas fusiladas o desaparecidas bajo el franquismo. Ahora, podemos buscar sus cuerpos en España. Fosas comunes han sido exhumadas. Hace cuatro años en Córdoba, se encontró la más grande, con más de 2.500 cuerpos", añadió. También hubo una reunión similar en la localidad sureña de Beziers."

Partager cet article

Repost 0