Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MONARCHIE ESPAGNOLE: SAUVER LES MEUBLES En quelques mois, l'image de la monarchie espagnole et du roi Juan Carlos se sont détériorées, au point qu'il y a panique à bord. Beaucoup d'Espagnols, plus Juancarlistes que monarchistes, alors qu'ils serrent ceinture, découvrent les frasques du roi et de sa compagne allemande, la princesse Corinna Sayn Wittgenstein, ambitieuse et intrigante. Pendant ce temps, la reine vivrait discrètement à Londres... Abandon de poste! Le cœur a des raisons plus fortes que la fonction. Depuis quelques mois, la couronne défraie la chronique à la rubrique judiciaire. L'ex international de hand-ball et gendre bien encombrant de sa Majesté, Iñaki Urdangarin, s'enfonce de jour en jour. Il vient même de perdre ses palmes. En effet, le conseil municipal de Las Palmas vient de demander qu'il cesse d'user et d'abuser du titre -usurpé- de duc de Palme. Ce titre fut concédé à son épouse et non à lui, lorsqu'elle maria le sieur. L'ex associé du gendre à "l'Institut Noos", vache à lait de Monsieur Iñaki, vient de répéter devant la justice que l'infante Cristina a joué un rôle actif dans "l'affaire Noos" aux côtés de son mari (détournement de fonds publics...) et que le roi était au parfum, tellement au parfum que des réunions eurent lieu au palais Royal. Bref, "huele a mierda" (ça sent mauvais), et la famille royale est sur le pont... Il faut sauver la monarchie. La riposte tient en deux points: 1. Opération élagage et nettoyage, voire amputation, des branches pourries. Il faut éloigner du palais, de "la web oficial"... etc., Monsieur gendre et l'infante Cristina. Le présumé ripoux est désormais un "demandeur d'emploi", tellement indigent que depuis six mois il ne peut plus rembourser les traites de son petit palais barcelonais du quartier Pedralbes. 2. Un scénario d'abdication du roi en faveur de son fils Felipe serait en marche. Sa majesté a des difficultés à marcher, se déhanche de plus en plus, et vient d'être opérée d'une hernie discale. Juan Carlos devrait être convalescent et éloigné de ses fonctions durant six mois... Une aubaine pour profiter du créneau, de la vacance. Laetitia Ortiz, qui n'aime guère les infantes, s'impatiente, et Felipe s'efforce de "faire peuple". Jadis, le roi se fit placer une prothèse à la hanche gauche un 14 avril, jour anniversaire de la République. Prémonition? En fait, de plus en plus d'Espagnols lient la monarchie et la crise du système. La monarchie, héritière du franquisme, protège comme lui le capitalisme. Ce sont les luttes sociales de grande ampleur qui aujourd'hui secouent le pays qui mettent en cause, chaque fois davantage, la couronne en tant que partie intégrante d'un système à bout de souffle. D'où l'opération cosmétique. Jean Ortiz

Tag(s) : #Contributions et articles

Partager cet article

Repost 0