Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le mercredi 28 mai, à partir de 18h, Serge Pey sera à Perpignan, pour une rencontre autour de son livre

La boite aux lettres du cimetière et un apéritif dans la rue Mailly, devant la Librairie TORCATIS.

Le lendemain, jeudi 29 mai, il présentera, à Saint-Cyprien, le livre La barque de pierre, paru aux éditions Voix.

En 1939, cinq cent mille républicains espagnols arrivent à la frontière française.

Parmi eux, marche, le poète magnifique des transparences : Antonio Machado.

Le mercredi 22 février à trois heures et demie de l’après-midi, il meurt. La nouvelle de la mort du poète se répand très vite parmi les exilés catalans et espagnols. Mais aujourd’hui, beaucoup l’ont oublié. Les fonctionnaires patentés de notre civilisation de l’oubli organisent méthodiquement l’effacement de l’histoire. Une poignée pourtant se la rappelle, dans ses poings.

Dans une époque où les poèmes sont jetés dans les rigoles et les tout-à-l’égout de la marchandise, la poésie doit inventer de nouvelles pages.

Serge Pey va ainsi partir de l’avenue Antonio Machado, adresse historique de l’Université de Toulouse-Le Mirail où il anime ses chantiers d’art provisoire, et marcher jusqu’au cimetière de Collioure où se trouve la tombe d’Antonio Machado. La seule tombe du monde où est érigée une boîte aux lettres.

Depuis le mois d’octobre 2013, Serge Pey a fait écrire des centaines de lettres destinées au poète espagnol qu’il ira poster dans cette boîte aux lettres de l’espérance, à Collioure.

Cette marche de la mémoire et de la poésie, aura lieu du 16 au 31 mai. Elle sera jalonnée, à chaque étape, par des rencontres, ainsi que des lectures.

Tag(s) : #Initiatives en France